Home / Hot / La vente de cornes de rhinocéros n’est désormais plus illégale en Afrique du Sud !
La vente de cornes de rhinocéros n’est désormais plus illégale en Afrique du Sud !
La vente de cornes de rhinocéros n’est désormais plus illégale en Afrique du Sud ! La vie de nombreux rhinocéros est menacée en permanence par les chasseurs, qui sont prêts à décimer cette espèce pour leurs cornes. Chaque jour qui passe, au moins 4 rhinocéros sont abattus en Afrique du Sud, et les derniers chiffres sont alarmants. Malgré tous les efforts des associations pour préserver la vie de ces animaux, le commerce florissant des cornes de rhinocéros en Afrique et en Asie, continue de pousser les chasseurs à aller à l’encontre des lois de protection des animaux en voie de disparition. L’Afrique du Sud pourtant très touchée par le braconnage des rhinocéros n’a pourtant encore pris aucune mesure afin de mettre fin à cette extinction programmée. Au contraire, les autorités du pays ont plutôt confirmé la levée du moratoire sur le commerce intérieur de la corne de rhinocéros. Une décision qui pourrait favoriser la montée du braconnage, et pousser beaucoup d’éleveurs de rhinocéros à vendre les cornes de leurs animaux dans le pays. Les associations de protection des animaux sont particulièrement inquiètes à ce sujet, sachant qu’il ne reste pas plus de 30 000 rhinocéros dans le monde (rhinocéros blanc, noir, indien de Sumatra et de Java). Et surtout lorsqu’on sait que les cornes de ces mammifères sont très appréciées en Chine et au Vietnam pour leurs multiples vertus dans la médecine traditionnelle. D’après certaines croyances, les cornes seraient capables de guérir les cancers, et plusieurs maladies cardio-vasculaires. La poudre à base de cornes de rhinocéros se vendrait à 60 000 dollars le kilo, bien plus cher que l’or ! Un marché qui favorise ainsi le braconnage, qui est considéré comme le quatrième marché illégal du monde juste derrière la drogue. Dans le continent européen, cette situation inquiète également et au plus haut point, surtout depuis l’attaque d’un rhinocéros dans le zoo de Thoiry le 7 mars 2017. Pour mettre fin à cette chasse aux cornes de rhinocéros, et afin de protéger surtout les animaux, certains zoos ont en tête de décorner tous leurs rhinocéros, c’est par exemple le cas du parc de Pairi Daiza en Belgique où ces mammifères n’ont plus de cornes.
Like
Comment
Date: 13:03 19/04/2017
Most View